Avec votre PEL, achetez des meubles !

Nous le savons tous, le PEL a un objectif principal : nous permettre d’acheter un logement à un taux intéressant.   Cette semaine, les sénateurs ont adopté un amendement qui va ravir les propriétaires d’un PEL : ce dernier pourrait à présent servir à acheter des meubles !

 

Dans un précédent article, je vous avais expliqué les intérêts, limités certes, du PEL. Pour rappel, le PEL vous permet de préparer l’avenir à travers un plan qui permet de bénéficier :

  • d’un taux d’emprunt, fixé le jour de notre souscription à ce plan, au moment où nous décidons d’acheter une résidence principale : 3,2% depuis le 1er février 2015.
  • et d’une modeste prime de l’Etat: 50 % des intérêts acquis à la date du terme de votre PEL)

Cette semaine, dans le cadre du vote sur la loi Macron, les sénateurs ont voté 2 amendements qui permettraient d’utiliser jusqu’au 31 décembre 2017 son plan d’épargne logement pour s’équiper en meubles, plafonné à 10 000 € par PEL.

Les professionnels de m’ameublement s’en réjouissent car cette mesure va leur permettre de vendre davantage, alors même que le secteur est en pleine crise. Ils estiment d’ailleurs que ce dispositif va leur permettre de faire un bond de 5 à 12 % de la consommation de meubles. Les titulaires d’un PEL qui ne souhaitent pas acheter leur logement dans l’immédiat vont aussi pouvoir se frotter les mains car ils vont pouvoir utiliser une partie de leurs économies, économies jusque-là bloquées.

Dans les années 1980, une mesure de ce type avait déjà été adoptée portant spécifiquement sur le marché de la cuisine équipée. L’effet avait été très bénéfique sur ce marché mais ponctuel car limitée dans le temps.

PEL

Reste à savoir si l’Assemblée nationale conservera cette belle disposition : pour que ces amendements entrent en vigueur, encore faut-il que le texte soit définitivement inscrit dans le projet de loi Macron lors de son retour devant l’Assemblée nationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Les placements bancaires
banque
Changez de banque, pas de partenaire !

La réalité est terrible : les français changent davantage de partenaire que de banque. Pourtant, cela devrait être l’inverse ! Changer de...

Fermer